La route de la Soie

Sur les traces de Marco Polo et de Nasreddin Hoja

Détails pratiques



Un voyage réussi se planifie suffisamment rapidement, afin d’éviter les mauvaises surprises. Pour commencer, il est important de connaître les formalités d’entrées des pays concernés. Il faut également savoir comment protéger sa santé. Ensuite, il peut être intéressant d’en connaître un peu plus sur les transports publics ou sur les logements. Il est bien entendu important d’avoir un minimum de connaissances concernant les us et coutumes, la culture ou les langues des régions traversées.

Les informations ci-dessous vous permettront d’y voir plus clair sur ce voyage à destination de Pékin. Pour le retour via la Russie, jetez un coup d’œil à la page concernant le Transsibérien.


Formalités

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) publie un certain nombre de conseils aux voyageurs. Il publie également les recommandations concernant la Turquie, l’Iran, le Turkmenistan, l’Uzbekistan, le Kazakhstan et la Chine. Sur ce même site se trouvent les adresses des représentations diplomatiques en Suisse de ces même pays, soit la Turquie, l’Iran, l’Uzbekistan (il est également possible de contacter l’ambassade de Paris), le Kazakhstan et la Chine, qui vous renseigneront volontiers sur les formalités en vigueur pour un voyage dans leurs pays. Concernant le Turkmenistan, vous voudrez bien prendre l’attache de l’ambassade à Paris. Les formalités pour ce pays sont longues et compliquées.

Prenez-y vous suffisamment tôt pour obtenir un visa. Il faut souvent compter deux semaines entre la demande et la réception du document.


Santé

La santé est un problème suffisamment important pour s’en préoccuper correctement. Parfois, un ensemble de vaccins doit se faire sur une période pouvant aller jusqu’à six mois. Votre médecin vous renseignera. Voici par ailleurs les recommandations du Comité d'experts en médecine des voyages concernant la Turquie, l’Iran, le Turkmenistan, l’Uzbekistan, le Kazakhstan et la Chine.


Transports

Il est aisé de se rendre jusqu’à Téhéran en train. Istanbul à Teheran sont reliées directement une fois par semaine. Une deuxième liaison est possible par le jeu des correspondances. Aucune difficulté non-plus pour Mashad, entre cinq et dix trains par jours la relient à Teheran. De là, deux trains par jours circulent en direction de Sharakhs. Le confort de tous ces trains est excellent, certains trains iraniens se distinguant par un service plutôt haut de gamme, ce malgré un prix plus que raisonnable.

Il est un peu plus difficile de traverser le Turkmenistan : aucun transport public ne passe les frontières, ni côté iranien, ni côté uzbekh. C’est donc à pied qu’elles seront franchies, les parcours de liaison se faisant en taxi. Il est par contre possible de prendre le train sur la ligne Turkmenbashi (Krasnovodsk) – Ashkabat – Turkmenabad – Dashowuz au moins une fois par jour et, en principe, en changeant de train. Le réseau étant en relativement mauvais état, la situation est appelée à évoluer rapidement.

Une fois à Bukhara, ce n’est plus un problème de continuer en train sur Samarkhand et Tashkent. Les liaisons pour le Kazakhstan laissent à désirer sauf en ce qui concerne les trains circulant en direction de la Russie. Pour Almaty, une longue attente est à prévoir dans la "pittoresque" cité d’Arys. La liaison entre la capitale uzbekh et l’ancienne capitale kazakhe reste un vieux rêve. Il est cependant possible que cela change à court terme.

Almaty est reliée deux fois par semaine à Ürümchi par un train confortable. N’oubliez pas d’observer le changement des essieux à la frontière, l’écartement du réseau de l’ex-URSS étant plus large que celui de la Chine.

Voyager en train en Chine est un bonheur : les trains sont confortables, fréquents et ponctuels. Bien entendu, certaines lignes reculées ont des liaisons moins performantes et leur propreté est plus douteuse.

Le plus ardu sera sans doute de trouver des horaires afin de planifier au mieux les déplacements. Les voyageurs maîtrisant l’anglais pourront profiter des précieux renseignements du site Seat 61 qui dédie une des ses sections au voyage entre l’Europe et l’Iran et une autre à la Route de la Soie avec, entre autre, des informations concernant la relatios Bukhara – Samarkand – Tashkent et Almaty – Ürümchi. L'éditeur de ce site publie également un petit livre qui peut facilement être mis dans sa valise. Si vous souhaitez voyager en Chine, le seul horaire complet en écriture latine existant est édité par Duncan Peattie. Il est d’ailleurs d’une qualité irréprochable et est mis à jour régulièrement.


Guides de voyage

Les meilleures sources d’informations pour ce trajet sont incontestablement celles de LonelyPlanet qui édite un guide sur l'Iran , un sur la la route de la Soie et un sur la Chine Ces livres donnent un excellent aperçu de la culture, du tourisme ou de la langue, des trucs et astuces, des dangers, des formalités administratives ou de la santé.


Littérature à prendre avec soi

Deux incontournables pour ce trajet : Nicolas Bouvier et Thierry Vernet ont voyagé en Topolino entre la Suisse et l’Afghanistan en passant par la Yougoslavie, la Turquie et l’Iran. Soit peu ou prou la première partie de ce voyage. A la suite de cette épopée, Nicolas Bouvier a publié "L'usage du monde", qui raconte ce voyage. Du côté de Thierry Vernet, un livre, "Peindre, écrire chemin faisant, rapportant sa correspondance avec ses proches à été publié à l’Âge d’Homme en 2006. Cet exercice à deux mains permet de bien se rendre compte de ce qu’étaient les régions traversées au début des années 50. Et de comparer…


Les détails de ce voyage

Trajet, escales et dates du voyage de 2007

Horaires de ce même voyage







A travers l'Europe Le Transsibérien La Route de la Soie Entre Chine et Indochine Les Corées L'Afrique de l'Ouest Du Caire au Cap Eine Reise nach Namibien D'un Océan à l'autre
Retour à la page d'accueil Contact