Le Transsibérien & le Transmongolien


Un voyage à travers la Russie, la Mongolie et la Chine

La Chine



Finalement, le train nous conduit jusqu'à Pékin. Un arrêt à Datong est mis à profit pour visiter les monastères et autres Bouddha de la région. Mais nous permet surtout d'entrer dans le pays par la petit porte. La plus intéressante !


Datong, la gare Les grottes de Yungang à proximité de la ville
Les grottes de Yungang, à Datong, province du Shanxi, avec leurs 252 grottes et leurs 51 000 statues, représentent une réussite exceptionnelle de l'art rupestre bouddhique en Chine au Ve et au VIe siècle. Les Cinq Grottes, réalisées par Tan Yao avec une stricte unité du plan et de la conception, sont un chef d'œuvre classique de la première apogée de l'art rupestre bouddhique en Chine. Elles sont le témoignage vivant de l’étendue et de la force de la foi bouddhiste en Chine.

L’art rupestre de Yungang représente l’heureux mariage de l’art symbolique religieux bouddhique de l’Asie du sud et de l’Asie centrale et des traditions culturelles chinoises, à partir du Ve siècle de notre ère, sous l’égide impériale. La tradition bouddhique de l’art religieux rupestre s’est pour la première fois véritablement affirmée à Yungang, où elle a développé son caractère et son identité artistique propre. Ce site est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Le Monastère suspendu de Xuankong, au sud-est de Datong, présente une architecture unique. Le monastère de Xuankong a été construit au VIIe siècle en hauteur pour le protéger de la montée des eaux du fleuve situé en contrebas. On y trouve un savant mélange de bouddhisme, du taoïsme et du confucianisme Village entre Datong et Xuankong En Chine, la tradition, le passé et le présent cohabitent en permanence. La tour du tambour et un transport de charbon. L'industrie du charbon joue un rôle important dans l'économie locale Vue des toits des maisons bordant des "hutong", des petites ruelles, de la banlieu de Datong Beijing Bei, la gare du Nord de Pékin, à l'étonnante atmosphère provinciale Cette gare est de loin la plus modeste de la capitale Pékin, la gare principale, nettement plus en phase avec la taille de la ville La tour Zhengyang ferme le sud de la place Tian an mén Tian an mén, la porte de la Paix Céleste La Cité Interdite a été contruite au XVe siècle, fût restaurée au XVIIe siècle mais resta fermée à la population durant 500 ans. Le palais hébergea les suites des Empereurs des dinastie Ming et Qing Les décorations sur les toits et les murs en terre cuite restent un régal pour les yeux Le mur aux neuf dragons, dans le parc de Beihai a été construit en 1756. Il mesure 27 mètres de long. Dazhalan, une des rue marchande au sud de Tian an mén
Vers 220 av. J.-C., Qin Shin Huang entreprit de réunir différents tronçons de fortifications existants pour en faire un système défensif cohérent contre les invasions venues du nord. Poursuivis jusque sous les Ming (1368-1644), ces travaux ont produit le plus gigantesque ouvrage de génie militaire du monde. Son importance historique et stratégique n'a d'égale que sa valeur architecturale. Ce site est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Le trajet de huit kilomètres entre Jinshanling et Simatai peut être parcouru à pied. Cette portion peu restaurée offre un aperçu grandiose de sa construction.
Le palais d'Été de Beijing, créé en 1750, détruit en grande partie au cours de la guerre de 1860, puis restauré sur ses fondations d'origine en 1886, est un chef-d'œuvre de l'art des jardins paysagers chinois. Il intègre le paysage naturel des collines et des plans d'eau à des éléments de fabrication humaine tels que pavillons, salles, palais, temples et ponts, pour en faire un ensemble harmonieux et exceptionnel du point de vue esthétique. le Palais d'Eté est l'archétype de la philosophie et de la pratique des jardins chinois, qui ont joué un rôle déterminant dans le développement de cette culture dans tout l'Extrême-Orient et qui constituent un puissant symbole de l'une des principales civilisations du monde.Ce site est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.